J octobre 2021

22octobre20 h 30Theo Croker 4tet (USA)

Détails du concert

Reporté en 2021

Le nouveau messager

Certains ont découvert Theo Croker avec son groupe DVRK Funk aux côtés de Dee Dee Bridgewater lors du Rhino 2016. La diva l’avait repéré dans un club de Shangaï où le trompettiste a passé sept ans avant de s’installer à Los Angeles. Natif de Floride, ce jeune prodige a de qui tenir puisqu’il est le petit-fils de Doc Cheatham, une légende de la Nouvelle-Orléans. Une forte identité culturelle que Theo Croker interroge successivement dans ses albums, sous la houlette de Dee Dee depuis Afro Physicist en 2014 jusqu’à Star Nation People paru l’an dernier où le trompettiste est à la fois compositeur, producteur, aux claviers et aux chœurs. Avec l’ambition d’y mêler passion et puissance, pureté et poésie, dans un recueil intime de morceaux audacieux où sa trompette, toute en pulsations tour à tour rageuses ou hypnotiques, sert de fil narratif au centre de l’instrumentation. Une façon pour l’ancien élève inspiré de Donald Byrd d’apporter sa contribution personnelle à la grande histoire de la musique afro-américaine et transmettre ce vaste héritage en perpétuel mutation. Car venant du cœur traditionnel du jazz, Theo Croker trace une musique intemporelle en phase avec son époque, faisant dialoguer le passé pour interpréter l’avenir dont il est devenu la figure emblématique et adulée. En gardant les harmonies et la profonde subtilité du jazz, la sensualité du R&B, le groove et l’énergie ardente des musiques urbaines (du hip-hop ou du rap), il trace un pont entre les époques, les styles et les générations par sa fusion des plus abouties. Sa musique, dans la lignée d’un Roy Hargrove ou d’un Elvin Jones, ses mentors, se veut à la fois intellectuelle, sensuelle voire sexuelle, et forte d’une conscience politique engagée, son propre père ayant défendu les droits civiques aux côtés de Martin Luther King. A 35 ans aujourd’hui, Theo Croker avoue s’être totalement mis à nu pour signer ces musiques organiques, véritables odes à la créativité et à la liberté.

L’association Gaga Jazz ouvre le Solar en janvier 2021, une salle de concerts dédiée au jazz au sein de la Comète (ancienne Comédie de Saint-Étienne). Au rez-de-chaussée du bâtiment, elle vous proposera plusieurs soirs par semaine une programmation jazz variée et de qualité. Toute l’équipe vous donne rendez-vous et vous attend nombreux et nombreuses !

Theo Croker : Trompette
Michael King : Clavier
Eric Wheeler : Basse
Shekwoaga Ode : Batterie

Photo : ©Roger Berthet

concert précédent Toute la programmation Concert suivant

Heure

(Vendredi) 20 h 30

X