octobre, 2019

03oct20 h 00Noa "Letters to bach" (ISR)

Plus

Détails du concert

Voix divine

 

Saint-Étienne / Opéra / 20h

 

Bach, + trois…

Chacun se souvient du tube planétaire « I don’t know » issu de son premier album international (coproduit par Pat Metheny) en 1994, ou de la voix d’Esmeralda sur le disque de Notre Dame de Paris. Inoubliable pour avoir depuis partagé la scène avec les plus grands artistes mondiaux, la chanteuse et percussionniste israélo-américaine Noa a su se faire rare et discrète. Bien que restant une figure majeure du paysage musical, comme du combat pour la Paix qu’elle mène en tant qu’ambassadrice de bonne volonté pour l’ONU. Polyglotte (elle parle six langues) avec une voix divine pour passeport, l’intensité émotionnelle de son timbre à la pureté exceptionnelle lui permet d’enchanter tous les terrains, du blues à la pop, du jazz aux musiques orientales. L’immense artiste nous revient aujourd’hui par un nouveau sentier inattendu et passionnant avec son dernier album, des « Letters to Bach » (production exécutive de Quincy Jones s’il vous plaît…) où elle revisite rien de moins que les grandes musiques de J.S.Bach sous forme de chansons écrites par ses soins et formidablement réarrangées par l’immense guitariste Gil Dor. Fidèle complice de toujours, issu du Berklee College of Music de Boston, le compositeur est aussi le fondateur à Tel-Aviv de l’école de jazz Rimon où il a accueilli Noa à son retour du Bronx.

Dans l’intimité dépouillée d’un élégant trio – puisque le duo phare s’adjoint ici les doigts d’or du jeune bassiste israëlien Or Lubianiker – la nouvelle icône de la bass nation et du slap – Noa nous offre un « Bach to the Future » à la mesure du génie visionnaire et intemporel de Bach. Ses fabuleux scats baroques nous montrent encore avec bonheur combien le compositeur d’époque fut bien précurseur d’une musique qui inspire et que vénèrent toujours autant de jazzmen du monde entier. Notons enfin que le chœur de la Maîtrise de la Loire sera sollicité pour intervenir sur trois morceaux.

logo département loire

 
 
 

Noa : Voix
Gil Dor : Guitare
Or Lubianiker : Basse
+ 60 choristes de de la Maîtrise de la Loire – Direction : Jean-Baptiste BERTRAND

En partenariat avec l’Opéra et la ville de Saint-Étienne
Photo : © Ronen Akerman

 

Informations pratiques

• Plein tarif : 25€
• Tarif réduit : 21€ (Demandeur d’emploi, étudiant, moins de 18 ans, tarif réduit Opéra, titulaire du Pass Région)

 

flècheÉvénement précédent

flècheÉvénement suivant

Heure

(Jeudi) 20 h 00

Lieu

Opéra de Saint-Etienne

16 Allée Shakespeare, 42000 Saint-Etienne