Chargement Concerts

« Tous les Concerts

  • Cet évènement est passé

Youn Sun Nah 5TET (KOR / USA)

jeudi 5 Oct à 20 h 00

25 à 32

Opéra // Saint-Etienne

SeeYoun, soon !…

Le grand retour tant attendu de la diva sonne enfin avec un sublime nouvel album et seulement quelques concerts dans les plus grands festivals dont le Rhino ! Immanquable.

Qu’elle est déjà loin l’époque où, toujours à l’affût des meilleurs talents en devenir, le Rhino conviait pour la première fois la jeune chanteuse d’origine coréenne à se produire dans la petite église de Pavezin ! C’était en 2003. Depuis, Youn Sun Nah est devenue la chanteuse de jazz la plus récompensée au monde, forte d’une vaste discographie multi-primée et de plus de 500 concerts joués à guichet fermé sur toute la planète. Mais après une décennie si intense en popularité, la papesse de la jazzosphère s’est accordée début 2015 un break mérité, le temps de concocter patiemment un nouvel opus paru en mai dernier. Née en 1969 dans un milieu artistique, étudiant le piano et les Lettres, cette grande francophile fan de chanson qui passera par la comédie musicale et le gospel avant de venir au jazz, s’est installée à Paris en 1995 après avoir repris des études musicales, notamment au CIM. Un déclic qui l’amènera à ses premiers concerts au début des années 2000, multipliant les projets en duo, quartet ou quintet. Dès son premier disque (« Reflets » en 2001) elle révèle un talent fou unanimement plébiscité, particulièrement en France, avant d’enchaîner des albums tous consacrés par de prestigieuses distinctions. Notamment sur le fameux label ACT où jusqu’à « Lento » en 2013 elle en signe trois, ce dernier étant disque d’or.

Au meilleur de la pop-folk américaine

C’est toujours chez ACT qu’elle vient de publier « She moves on », neuvième opus enregistré à New-York avec une nouvelle équipe riche en personnalités, avec le producteur amateur de chanson et grand claviériste Jamie Saft (John Zorn) et le contrebassiste Brad Jones (Ornette Coleman, Elvis Costello..), le batteur Dan Rieser (Norah Jones) et le guitariste Marc Ribot. On retrouvera les deux premiers à ses côtés pour ce concert, avec ici à la guitare Clifton Hyde (Lou Reed, Sigur Rós, Patti Smith, Lady Gaga…) et aux drums Ben Perowsky (John Zorn, Rickie Lee Jones, Ray Charles…) une pointure incontournable présente sur une centaine d’albums de renom !

Fausse geisha à la forte personnalité et au charisme lumineux, Youn Sun Nah rallie tous les suffrages en se promenant avec une aisance stupéfiante dans les contrées musicales les plus diverses où sa technique de scat atypique, sa tendre sensualité et son sens imparable de la mélodie font merveille. Minimaliste dotée d’un timbre suave mais capable de suraigus impressionnants, l’aérienne Youn Sun Nah excelle dans le folk-jazzy onirique et ce nouvel opus reflète comme rarement la quintessence de son art. Avec une tessiture large qui la place quelque part entre les extravagances stellaires d’une Björk et la sensualité terrienne d’une Suzanne Véga, son nouveau bijou emprunte avec bonheur au folk-rock d’outre-Atlantique pour sonner délibérément et sans facilité comme le meilleur de la pop américaine. Revisitant magistralement des icônes (Joni Mitchell, Paul Simon, Lou Reed..) tout en y insérant de superbes compos originales, ce dernier répertoire qui s’ouvre avec « Drifting », rock planant strié d’un solo de guitare psychédélique, se fait tour à tour funky – le titre éponyme « She moves on » est frappé d’un groove imparable-, gracieusement épuré dans la ballade « Black is the color of my true » ou bluesy dans le sublime « 10 teach the gifted children » qui nous ramène au meilleur du Steely Dan époque Donald Fagen. Musicalement, que du pur bonheur donc, d’autant que l’on sait combien la dame transcende les mélodies quand elle s’empare de la scène. Fidèle au Rhino, Youn nous fait par son retour chez nous un immense honneur, rendant ce rendez-vous apte à séduire tous les publics, absolument immanquable.

 

 

 

Youn Sun Nah : Voix

Frank Woeste : Piano, Orgue Hammond, Fender Rhodes

Brad Christopher Jones : Contrebasse

Tomek Miernowski : Guitares

Ben Perowsky : Batterie

 

©Sung Yull Nah

younsunnah.com

Partenariat : Ville de Saint-Etienne

 

Le regard du programmateur

« Youn Sun Nah était déjà présente sur le festival en 2003 dans la petite église de Pavezin… elle était tout simplement sidérante ! C’est pourquoi nous avons décidé de reprogrammer cette artiste unique qui depuis son passage au Rhino a construit une carrière internationale grandissante.

Youn ouvrira cette 39ème édition à l’Opéra de Saint-Etienne. Nous sommes très heureux de lui  proposer ce lancement du Rhino Jazz(s) 2017 ! »

- ENGLISH –

« We first featured YouN Sun Nah in 2003, in the little church of Pavezin, and she already had been breathtaking! That is why Rhino decided to feature this great artist again, who has since grew an international career. She is back with her last musical project and will be opening the 39th edition at the Saint-Etienne’s Opera house. We are delighted to offer her the premiere 2017 festival stage. »


 

 

Détails

Date :
jeudi 5 Oct
Heure :
20 h 00
Prix :
25 à 32
Catégorie d’Concert:

Lieu

Opéra de Saint-Etienne
16 - 18 Allée Shakespeare
Saint-Etienne, 42000 France
+ Google Map